Mani Publications

Faites également la promotion de votre Page

NOUS SOMMES BNEI NOA'H

 Willy et Emily Marceau, jeune couple Bnéi Noa'h marié civilement depuis décembre 2009 avec un enfant crée des oeuvres en aquarelle, huile et infographie. Des centaines d'aquarelles et infographies ainsi que des toiles sont disponibles ainsi que des reproductions sur différents supports (papier, toile etc). 

Bnei noa h

 

 

Couverture de Hamodia Magazine n° 223 du 20 juin 2012 avec un article sur les Bnéi Noa'h.

Couverture magazine hamodia magazine n 223 du 20 juin 2012

Un article que nous avons écris à la demande de David Yits'haq Trauttman (de Jérusalem):

http://www.lapausecafe.org/index.php/noahisme/histoires-personnelles/1195-nous-sommes-bnei-noa-h

Le texte ci-dessous:

Merci avant tout au Maitre du monde lui qui a créé le ciel et la terre, la lune, les étoiles et le soleil, la mer et tout ce qu’elle contient : la terre, les animaux les plantes et les pierres. Merci au D-ieu d’Israël, D-ieu des Patriarches d’Israël, D-ieu tout puissant, Roi du monde ! Tout est en toi ! Merci pour la vie que Tu nous donnes ! Que nous puissions Te servir aujourd’hui et chaque jour de notre vie ; une prière que nous disons chaque jour, avec grand émerveillement, admiration et adoration pour le D-ieu Un, invisible, vivant et éternel qu’Israël a loué depuis des millénaires et avec qui il a réellement une Alliance éternelle.

 

La vie est parfois dure, pleine de malheur, de maladie, de souffrance, d’incompréhension, d’inégalité... Mais avec les enseignements du Rav Haim Dynovisz, du Rav Ron Chaya, du Rav Ouri Cherki et de David-Yits'haq Trauttman nous avons appris que la vie heureuse ne peut être possible seulement si nous pensons, vivons avec le Maitre du monde et si nous faisons des mitswoth pour éveiller notre âme et nous attacher au D-ieu de l’unité au D-ieu d’Israël.

 

C’est avec ces questions : quelle religion enseigne la réincarnation ? Est-ce que le Judaïsme parle de la réincarnation ? Que nous avons atterri par internet sur le rav Dynovisz et depuis mars 2014 (nissan 5775) nous suivons très régulièrement les cours de paracha, Tania...)

 

Nous sommes tous les deux nés de famille catholique. Mais quelque chose en nous a poussé (notre ange gardien ?) à nous poser des questions essentielles.Voyant que personne nous répondait, notre recherche intérieure nous a poussée à une quête spirituelle intense et à vouloir nous connaître toujours davantage et à connaître le monde.

 

Nous avons côtoyé un mouvement spirituel qui nous a ouvert les portes de l’ésotérisme mais sans jamais nommer les Maîtres d’Israël, ni même dire que le peuple d’Israël avait toujours l’Alliance et transmettait toujours le sens de la vie profonde, le lien avec son âme et les chemins pour s’améliorer et se transformer.

 

Nous nous sommes mariés civilement trois mois après notre rencontre. Petit à petit l’argent nous a fait défaut (et heureusement). Ce mouvement demandait de plus en plus d’argent pour être « connecté » à la « Lumière primordiale », nous avons totalement décroché.

 

Finalement cette recherche nous a amenée vers le Judaïsme qui pour nous est une source gigantesque de vérité, de cette unité qui relie l’humanité entière. Nous avons choisi d’être Bnei Noa’h, la Tora d’Israël, laTora d’Israël qui est pour les Nations et pas que pour le peuple juif contrairement à ce que certains croient. Nous devons étudier la Tora, l’enseignement donné par les maîtres d’Israël. Ainsi « Écoute Israël, l’Éternel notre D-ieu, l’Éternel est UN ». Nous devons écouter Israël, détenteur de l’Alliance, de la Parole divine. Avec les enseignements de plusieurs Rav nous avons clarifié notre situation de Bnei Noa’h ; nous savons que toute l’humanité peut participer à transformer le monde, les Nations avec les 7 lois de Noé, Hachem a placé des « outils » pour nous parfaire et parfaire le monde par l’accomplissement des mitswoth. Nous savons que nous sommes non-juifs et que nous ne devons pas copier ou se substituer aux Juifs. Mais en tant que Bnei Noa’h nous avons notre place, notre rôle, notre mission comme les Bnei Israël ont leur mission.

 

L’Éternel est Un ; Il est pour toute l’humanité ; nous devons tous Le servir : Juifs et non-juifs.

 

Dédié à la guérison de Daniel ben Alexandra

Willy et Emily Marceau

Nous sommes artistes peintres et poètes, Bnéi Noa’h, amis, associés d’Israël.

 David-Yits'haq Trauttman nous a demandé un second texte qui vient d'être publié sur La Pause-Café (22 juillet 2015), le voici, avec le lien vers le site:

http://lapausec.tmdhosting116.com/dev/index.php/noahisme/histoires-personnelles/1225-etre-ben-noa-h-et-le-rester

Lorsque nous avons découvert l’enseignement du judaïsme grâce au Rav Dynovisz, les chants hébreux comme « Yerushalayim shel zahav » chanté par la chanteuse israélienne Ofra Haza, cela nous a tellement parlé, a eu une telle résonnance profonde et puissante en nous, que nous nous sommes demandé si nous devions nous convertir au Judaïsme.

 

Etre Ben Noa'h, suivre les cours de Tora et aimer Israël nous a paru au début très insuffisant. Comme si nous étions affamés et que pour seule nourriture on nous présentait un grain de raisin. Nous aurions, alors, pu tomber dans la faute de nous prendre pour des Juifs, de faire leurs rituels, de mettre une mézouza, etc.

 

Les questions : Est-ce que l’on a le droit ? N’est-ce pas du vol ? Cela appartient-il seulement aux Juifs ?... nous ont préservé et guidé pour écouter la conférence « Tout ce que doit savoir un Ben Noa’h » du Rav Dynovisz. Dans celle-ci, le Rav a clarifié et a satisfait notre âme à l’idée que le Maître du monde, créateur tout puissant rempli de sagesse et d’intelligence, nous a fait vivre en tant non-juif et que l’on doit avoir l’humilité et le devoir de respecter, d’accepter cette réalité. Et surtout si l’on suit l’enseignement hébraïque le Maitre du Monde est partout,  Il dirige Son monde, Il a Ses raisons...

 

Si nous sommes nés non juifs-juives c’est la volonté du Maître du monde.

 

À chacun suivant son histoire et le passé de son âme (réincarnation). Cependant notre vision (avec l’aide de l’enseignement des différents Rav) est que notre monde a pour origine la faute d’Adam HaRichon. La faute originelle a créé notre monde. Alors est-ce une faute ou une bénédiction ? Quelque part c’est bénéfique puisque nous existons, nous sommes tous des fils d’Adam HaRichon et nous avons un but commun : réparer, se purifier, se reconnecter au Créateur et se parfaire.

 

Suivant ce raisonnement, être Ben Noa’h peut-être vu négativement ou non. Peut-être que c’est pour nous protéger que le Maître du monde ne nous a pas fait juifs. Si nous étions né juifs peut-être aurions-nous commis des erreurs, nous nous serions éloigné de l’enseignement des rabbins. Nous n’aurions pas eu la conscience que le Judaïsme est la seule source de vérité. Nous aurions affaibli le peuple d’Israël par nos fautes.

 

Si on décide de se convertir c’est pour améliorer, renforcer le peuple d’Israël être un bon élément. Si l’on échoue si on failli à accomplir les mitswoth etc... Cela affaiblirait le peuple d’Israël et cela serait dommageable comme a dit le Rav Ouri Cherki.

 

Grâce à David-Yits’haq Trauttman nous avons de la joie à répondre aux questions quotidiennes, sur la Paracha. Chaque matin nous prenons plaisir à lire et à chercher la réponse cela nous donne de la force pour accomplir la journée...

 

Être juif, s’est porter 613 mitswoth !! Être Bnei Noa’h, c’est étudier, faire confiance aux Maitres d’Israël, suivre l’enseignement des rabbins, être aux côtés d’Israël, Or lagoyim (Lumière des Nations), être avec les Bnei Israël, le peuple d’Hachem, pleurer avec lui, rire avec lui, œuvrer pour la gloire de D-ieu avec lui ! Alors soyons dans la joie d’être Bnei Noa’h, de pouvoir vivre la spiritualité dont nous avons besoin ! Soyons de véritables êtres humains, de bons et authentiques fils d’Adam, des supers Bnei Noa’h. Accomplissons ce que désire le Maître du monde (accomplir les 7 lois de Noé, se réunir et créer des communautés de Bnei Noa’h, se parfaire et devenir meilleur, étudier la Tora.

 

Willy et Emily Marceau

 

Voici un autre texte écris à la demande de David-Yits'haq Trauttman:

 

Nous avons écouté une conférence du Rav Dynovisz où il expliquait que les immigrés qui envahissent l’Europe était la manifestation du Maitre du Monde (sur ce le Rav David Touitou rajoute qu’il faut s’en réjouir car c’est un signe que le Machia’h arrive d’après les prophéties).

Le Maitre du Monde est en train de juger et d’intervenir pour stopper le modèle occidental avec les folies de l’homosexualité permise, officielle et revendiquée comme modèle.

Le Maitre du Monde va stopper par l’intermédiaire des extrémistes musulmans la mise en place du modèle où les parents sont divorcés, où les relations hommes-femmes sont non maritales, frivoles non constructives et même inexistantes et remplacées par un chien ou un chat. Le Maitre du Monde va aussi se battre contre un modèle où on fait des enfants sans avoir construit un foyer, une maison. Où les enfants sont mis dès les premiers mois dans les mains d’inconnus à la crèche, la garderie, l’école… La maman n’est plus là, elle s’est transformée en homme : elle travaille et n’a pas le temps par exemple d’allaiter son enfant… Bref un système où la Famille Sacrée voulu par le Maitre du Monde est mise en péril.

Nous racontions cela à une dame d’éducation catholique, une bonne française, de 75 ans et elle nous a répondu : « Oh ! Vous croyez vraiment que D-ieu punis ?»

C’est vrai : comment croire et comprendre le monde et le Maitre du Monde sans l’étude de la Tora écrite, orale et vécu avec le cœur ; sans l’enseignement de rabbins qui sont les gardiens d’une tradition millénaire de la parole du Maitre du Monde !

« Sans l'étude – c'est-à-dire en l'absence de nourriture pour l'esprit – il est impossible de croire en Hachem d'une façon profonde et durable. » David-Yits’haq Trauttman.

“Le Savoir se situe au niveau de l'esprit.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 65)

Certaines personnes pensent connaitre D-ieu en priant, en disant D-ieu est miséricorde, Il est amour… C’est se tromper !! IL n’est pas que cela !

Le Savoir auquel fait référence Rabbi Na'hman est celui du Savoir saint, le Savoir de D-ieu se situe au niveau de l’esprit au niveau de la spiritualité, au niveau de l’étude de la Tora, de sa compréhension et même au niveau le plus haut de l'émouna (faire confiance au Maitre du Monde ! Il est plus grand, plus intelligent, Il SAIT ce qu’Il fait et laisser de côté notre cerveau humain qui analyse en fonction de ce que capte nos sens humains).

Alors ÉTUDIONS, ÉTUDIONS, ÉTUDIONS la Tora ORALE, ÉCRITE ET VECUE DANS LE CŒUR POUR CONNAITRE et SAVOIR qui est vraiment le Maitre du Monde et pouvoir L’aimer, avoir confiance en Lui et SAVOIR que tout est Bon car c’est Lui seul qui dirige !

Dédié à l'élévation de l'âme de Eitam Shaul Ben Rav Yehuda Hertzl et Naama Bath 'Hanan sauvagement assassinés le 1er octobre 2015.

Willy et Emily Marceau

Mariage noahide de Willy et Emily Marceau à la Grande Synagogue de la Victoire à Paris le 21 novembre 2015. Avec le rav Ouri Cherki de Jérusalem, Gilles Bernheim ancien grand rabbin de France et Moshé Sebbag rabbin de la Grande Synagogue de la Victoire à Paris.
Nous avons auparavant signé notre engagement solennel à l'accomplissement des 7 lois Noahides devant un beth din ( tribunal rabbinique)

Mariage infographisme

Assemblage

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×